Technologie GPON : raisons pour lesquelles les professionnels choisissent la fibre optique

separator

GPON est le sigle de « Gigabit Passive Optical Network », à savoir qu’il s’agit d’une technologie permettant la création de réseaux gigabit à fibre optique passive. Le terme important est ici le mot passif, car contrairement à un réseau Ethernet qui, pour la distribution dans le réseau principal, voire même horizontalement, nécessite un ou plusieurs commutateurs alimentés en électricité, le réseau GPON ne nécessite pas d’électricité pour la distribution du signal : elle se fait à l’aide de « splitters » ou coupleurs optiques selon une architecture point à multipoint.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un réseau capable d’offrir des vitesses de transmission et de réception de l’ordre du gigabit (ou même avec XGPON de l’ordre de 10 gigabits) par l’intermédiaire d’un seul câble en fibre optique tout en permettant l’accès aux services « Triple Play » (vidéo, voix et données) :

  • Voix sur IP (VoIP)
  • Télévision IP (IPTV)
  • Télévision par superposition RF (télévision terrestre)
  • LAN (données / Internet)
  • Wi-Fi
  • Jeux en ligne
  • Domotique
  • Surveillance vidéo
  • Portiers vidéo
  • Utilisation de capteurs

 

Caractéristiques

  • Débit : 2,4 Gb/s (en aval) / 1,2 Gb/s (en amont), évolutif vers XGPON.
  • Distance maximale (logique) : 60 km
  • Distance maximale (physique) : 20 km
  • Sécurité réseau intrinsèque au niveau du protocole, cryptage AES 128 bits.
  • Inutile d’avoir des équipements actifs dans l’extension de l’installation extérieure du réseau.
  • Facilité d’installation et faible coût de maintenance
  • Plus de qualité et de stabilité dans la transmission des informations
  • Support physique (fibre) insensible aux interférences externes
  • Topologies de fusion, connectées et préconnectées

 

Bien que cela ne semble pas être le cas, la technologie GPON est plus courante que nous ne l’imaginons. De nos jours, lorsque nous demandons l’installation de fibres optiques pour un accès Internet à domicile, nous utilisons en fait la technologie GPON selon un schéma FTTH (Fiber To The Home). La fibre optique arrive à la maison, un PTO (point de terminaison optique) est installé et derrière lui un ONT (optical network terminal) qui s’occupe de la modulation/démodulation de la lumière sous forme de signal électrique et de là à notre routeur et notre réseau LAN traditionnel.

Au niveau professionnel, dans des secteurs tels que l’hôtellerie ou les grands bureaux, le schéma FTTO (Fibre To The Outlet/Office) ou la fibre optique jusqu’à la prise est de plus en plus utilisé. C’est-à-dire qu’au lieu de déployer un câblage structuré pour chaque service vidéo (télévision) voix (téléphone) et données (Internet ou LAN), qui représentent trois lignes distinctes (ou plus), seul un déploiement de fibre optique est effectué dans tout le bâtiment et dans chaque zone de travail ou point de terminaison, un ONT est installé, ce qui permet d’accéder aux services Triple Play.

Structure du réseau GPON

Dans la baie principale ou la salle des équipements du bâtiment ou du bureau, le fournisseur de services Internet installe la fibre optique qui fournira l’accès Internet à un PTO ou à une entrée extérieure de F.O., et de là à notre OLT (Optical Line Termination). Enfin, la fibre optique sera acheminée vers chacun des ONT dans les zones desservies.

Le réseau entre la terminaison OLT et les ONT est appelé réseau de distribution optique ou ODN (Optical Distribution Network). Cette distribution est réalisée à l’aide de câbles à fibres optiques, généralement monomodes, et est couplée au moyen de coupleurs optiques passifs (splitters).

Finalement, la connexion des différents équipements (ordinateurs, caméras, téléviseurs, téléphones, etc.) à l’ONT se fait par le biais du câble traditionnel à paire torsadée en cuivre (par exemple, STP Cat. 6) ou même de services analogiques de téléphonie (POTS) ou vidéo (CATV).

Avantages

  • Économies sur les investissements : des économies représentant jusqu’à 35 % sur les investissements réalisés dans les infrastructures, les canalisations, la main-d’œuvre d’installation (CAPEX) et les éléments de maintenance (OPEX).
  • Bande passante : évolutivité possible à l’avenir vers XGPON, suppression des goulots d’étranglement. Plus grande vitesse de transmission, moins de matériel et moins de pertes d’atténuation résultant de la distance jusqu’à l’origine.
  • Économie d’énergie et suppression des points d’échec : contribution à l’économie d’énergie, en l’absence de points de répétition, au moyen de commutateurs, les éléments de distribution sont passifs. GREEN BUILDING.
  • Infrastructure : diminution des canalisations, des espaces, des distributeurs, économies dans les locaux techniques. Les câbles de fibre optique sont insensibles aux interférences électromagnétiques (EMI).
    Les fils de cuivre, s’ils ne sont pas correctement installés, génèrent des courants électromagnétiques qui peuvent interférer avec d’autres fils et causer des dégâts considérables sur un réseau. Les câbles de fibre optique, contrairement aux câbles en cuivre, ne conduisent pas l’électricité.

    • Les ONT sont installés dans des faux plafonds à l’intérieur des pièces et peuvent même être équipés de Wi-Fi ou non, selon les exigences du projet, en utilisant les sorties Ethernet-POE pour l’installation éventuelle de points d’accès de différents fabricants.
    • Installation à partir de l’emplacement des différents ONT de l’infrastructure de canalisation pour les différents services.
      • Câble coaxial de télévision
      • Câble UTP avec fiche Ethernet
      • Câble UTP avec fiche de téléphone.

 

Source : Density Networks

Auteur : Francesc Giné

Date : 5/21/2018

Images : sources variées